Nul dirigeant n’est à l’abri d’une faillite ou d’une baisse d’activité de son entreprise. Pour affronter les coups du sort, protégez donc vos arrières avec une assurance chômage privée.

Gérants de SARL, d’EURL, entrepreneurs individuels, artisans ou commerçants, savez-vous que, si votre entreprise doit stopper son activité, votre statut vous empêchera de prétendre aux prestations des Assedic? A défaut d’être couvert par le régime général de l’assurance chômage, vous pouvez souscrire à un système de protection privé.

Les principaux organismes proposent une offre d’assurance chômage pour les dirigeants. «N’attendez pas de rencontrer des difficultés financières pour souscrire une assurance chômage. Parallèlement, il vaut mieux que votre entreprise ait atteint son niveau de croisière, car les assureurs demandent des garanties et, bien souvent, les documents comptables des deux dernières années. Or, moins les résultats sont bons, plus les cotisations sont élevées. »

Pour combien de temps?

Ces régimes proposent une couverture de base de 12 mois. Vous avez toutefois la possibilité de souscrire une option de prolongation, d’une durée de 18 ou 24 mois, moyennant une cotisation supplémentaire (entre 400 et 700 euros TTC par mois en fonction des contrats).

Comment obtenir le versement des prestations?

Une demande de prestations, téléchargeable sur Internet, doit être renvoyée avec un extrait Kbis, les statuts de l’entreprise, ainsi que le justificatif du dernier revenu net fiscal ou du revenu prévisionnel. Il suffit de remplir en ligne une demande d’adhésion et d’y joindre un curriculum vitae. Une réponse est donnée sous huit jours en cas d’acceptation de votre dossier. La démarche peut être plus longue si les assureurs ont des réticences et notamment en cas de difficultés financières de l’entreprise.