La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) a dévoilé l’ensemble des revenus nets 2015 (Bénéfices Non Commerciaux) des médecins libéraux. Pour les 106 111 déclarations enregistrées (qui incluent les praticiens en cumul retraite/activité), les revenus sont « en faible augmentation de 0,56% en euros courants par rapport à 2014 et de 0,52% hors inflation 2015 », précise la CARMF. Les revenus des généralistes ne progressent pas (+ 0,03 %) alors que ceux des spécialistes augmentent légèrement (+ 1,18 %).

Pour le Docteur Lardenois, président de la CARMF, « au moment où le ministère de la Santé annonce un spectaculaire retour à l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale, traduisant un gain de productivité et d’efficacité inédit dans le monde de la santé, on est en droit de s’interroger sur la progression ridicule des revenus 2015 des médecins libéraux : une aumône tout au plus ! Pire, inflation déduite, ces revenus stagnent pour les généralistes et s’ils progressent légèrement pour les spécialistes, ils régressent dans nombre de spécialités cliniques. Sans les ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique), ils seraient en chute libre ! La médecine libérale est sous oxygène ! ».

En moyenne, un médecin libéral a donc gagné  88 417 € en 2015 et un médecin spécialiste 105 772 €.  Du côté des ophtalmologistes, pour :

  • le secteur 1, sur lequel on dénombre 1944 professionnels, le BNC (Bénéfices Non Commerciaux) 2015 s’élève à 114 269 €, en hausse de 0,47% par rapport à 2014.
  • le secteur 2 où l’on recense 2 065 ophtalmologistes, le BNC moyen est de 175 552 €, en augmentation de 1,35%.
  • La moyenne des deux secteurs fait ressortir le BNC des 4 009 ophtalmologistes exerçant en libéral à 145 835 € en 2015 (+0,99%).

A titre de comparaison, en 2014, pour le secteur 1 et 2, le BNC des 4 005 professionnels s’affichait à 143 307 € (+2,88%).

Article tiré d’acuite.fr